• Pour les fêtes, les commerçants de Belley ont disposé devant leurs vitrines des sapins en bois de palette. 

     

    En voici quelques-uns, juste pour le plaisir ...

     

    Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette Sapins en bois de palette

     

    Sapins en bois de palette


    18 commentaires
  • Je vous invite aujourd'hui à un parcours mémoriel créé dans la forêt de Rothonne à l'occasion de la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale en novembre 2014.

     

    Pour vous qui ne connaissez pas cette forêt, venez la découvrir

    ICI

     

    La forêt et ses sculptures.

     

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    A l'entrée.

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

     

    Parcours du Poilu.

     

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

     

    Paroles sur un banc.

    Réalisation des élèves de CM2 de l'Ecole Jean Ferrat en juin 2014.

    Paroles de Poilus choisies à partir d'extraits d'authentiques lettres et peintes en noir.

    Réflexions des enfants sur la Grande Guerre tracées en couleur.

     

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

     

    Onze silhouettes de soldats pour se souvenir.

     

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

     

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Parcours du Poilu du 133ème Régiment  d'Infanterie à la forêt de Rothonne

    Butte de tir.


    6 commentaires
  • Au premier étage de la maison Saint-Anthelme, chapelle bénite le 13 avril 1933 ornée de boiseries, découverte lors des Journées Européennes du Patrimoine.

     

    La chapelle de Saint Anthelme

     

    La chapelle de Saint Anthelme

     Autel en bois de la forêt de Seillon.

     

    La chapelle de Saint Anthelme

     

    La chapelle de Saint Anthelme

     

    La chapelle de Saint Anthelme

     Marie à l'enfant Jésus.

     

    La chapelle de Saint Anthelme

     Saint Joseph à l'enfant Jésus.

     

    Un article d'ABIS pour découvrir ses vitraux

    ICI


    7 commentaires
  • Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

    Pour le papotage d'octobre, je vais vous parler de ce personnage emblématique de Belley.

     

    Le 15 juillet, je suis invitée par Emmanuelle à une visite guidée sur Jean-Anthelme Brillat-Savarin.

    Nous sommes quatre à suivre notre guide Sabrina.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Avant le départ, près du puits de l'Office de Tourisme.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin nait le 2 avril 1755 dans la maison familiale située aujourd'hui au n°62 de la Grande-Rue.

    Il est le premier enfant d'une fratrie de huit de Marc Anthelme Brillat, avocat au Parlement et de Marie Claudine Aurore Récamier surnommée " la Belle Aurore ".

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

    Il fait ses études au collège de la ville.

    Il étudie les auteurs latins et grecs, les langues vivantes ( anglais, allemand et espagnol ) qu'il parle couramment, la musique ( notamment le violon ). Il se passionne également pour l'archéologie du Bugey.

    C'est au collège qu'il rencontre son seul et véritable amour, Louise. Louise décède à l'âge de 18 ans d'une anorexie nerveuse due aux moqueries de certains camarades.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

    En 1775, il se rend à Dijon, afin de suivre des cours de droit pour devenir avocat. Il suit parallèlement des cours de chimie et de médecine.

    En 1780, il rentre dans sa ville natale pour y exercer le métier d'avocat.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Brillat-Savarin, la tête tournée vers le Palais de Justice.

     

    Député du Tiers Etat à l'Assemblée Constituante de 1789, il manifeste sa modération quand il s'oppose à l'introduction de la Terreur dans la ville de Belley dont il est maire. Dénoncé par le parti montagnard, il est accusé de fédéralisme, d'être l'auteur de troubles à " Belley régénéré " et d'avoir conspiré contre la Révolution. Convoqué devant le Tribunal révolutionnaire, il s'exile en Suisse, en Hollande, à Londres, aux Pays-Bas et enfin aux Etats-Unis où il gagne sa vie en donnant des leçons de français et de violon. Il devient à une époque premier violon au John Street Theater de New-York.

    Aux Etats-Unis, il découvre le dindon, le welsh rarebit et le korn beef. Il enseigne à son tour l'art des oeufs brouillés à un chef français Jean-Baptiste Payplat.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Aphorisme de Brillat-Savarin inscrit sur sa statue.

     

    Il revient en France en septembre 1796. Sa maison natale a été vendue par ses frère et soeurs le 7 avril 1795.

    En 1800, il est nommé conseiller à la Cour de Cassation.

    Sous l'Empire et la Restauration, Brillat-Savarin partage son temps entre ses fonctions parisiennes et ses séjours dans le Bugey.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Sa statue à Champagne-en-Valromey.

     

    A Paris, il apprécie les bons restaurants, reçoit beaucoup chez lui et cuisine des spécialités comme l'omelette au thon et le filet de boeuf aux truffes.

    Quand il rejoint ses soeurs dans sa gentilhommière de Vieu-en-Valromey, il confectionne avec elles ses plats préférés ( noix de veau farcie aux morilles du Valromey, timbale de queues d'écrevisses à la Nantua ). Il boit le vin de son vignoble de " Côte-Grêle ".

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

    Chaque année, le jour de la foire au village, il mange le pâté traditionnel de forme carrée " l'Oreiller de la Belle Aurore " ( en relation avec sa mère Marie Claudine Aurore Récamier ). Ce plat de haute cuisine causa, dit-on, la mort du professeur de violon de Brillat-Savarin qui, par gourmandise en avait trop mangé.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Pâté en croûte fait de deux farces ( l'une de veau et de porc, l'autre de foies de poulet, de perdreau, de champignons et de truffes ) auxquelles sont ajoutés des filets de noix de veau marinés, des aiguillettes de perdreaux rouges et de canard, un râble de lièvre, des blancs de poulet et des ris de veau blanchis.

     

    En 1825, Brillat-Savarin publie son ouvrage " Physiologie du Goût, ou Méditations de Gastronomie Transcendante ; ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour, dédié aux Gastronomes parisiens, par un Professeur, membre de plusieurs sociétés littéraires et savantes ".

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

    Brillat-Savarin trouve la mort en 1826, à l'âge de 71 ans, à l'issue d'une messe célébrée à la mémoire de Louis XVI dans la basilique Saint-Denis au cours de laquelle il avait pris froid.

    Il est enterré au cimetière du Père Lachaise.

     

    Voilà, la visite est terminée. Nous nous retrouvons pour la dégustation de vins du Bugey.

     Merci à Sabrina. J'espère avoir bien restitué les différentes facettes de cet illustre personnage.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

     

    N'oubliez pas, le 9 octobre auront lieu les 29e Entretiens de Belley.

     

    Jean-Anthelme Brillat-Savarin : biographie et anecdotes

     

     


    13 commentaires
  • Le collège de Belley devenu au cours des siècles collège-séminaire puis Institution Lamartine, est né à la fin du XVIIème siècle, du désir de l'évêque Mgr du Laurens et des édiles locaux de donner une instruction autant pour la religion que pour les belles lettres.

    Le bâtiment à sa place actuelle ouvrit en 1763.

     

    L'Institution Lamartine

    La chapelle, le pavillon d'entrée et la statue de Lamartine adolescent.

     

    La chapelle Saint Louis de Gonzague construite en 1794, restaurée en 2003.

     

    L'Institution Lamartine

    Au-dessus du fronton surplombant la grande porte aux moulures Louis XV, l'inscription IN HON S. A LOYSII A GONZAGA.

     

    La statue de Lamartine adolescent.

     

    ICI

     

    Le pavillon d'entrée.

     

    L'Institution Lamartine

    Sur la façade, plaque en marbre à la mémoire de l'ancien élève Joseph-Claude-Anthelme Récamier dont l'hôpital en face porte le nom.

     

    L'Institution Lamartine

    Porte d'entrée.

     

    Je vous invite à entrer.

     

    Sous les arcades intérieures du pavillon d'entrée est entreposée une collection épigraphique de provenances diverses. Ces vestiges gallo-romains trouvés dans le Bugey furent rassemblés à Belley en 1818 afin de créer un musée ( qui ne vit jamais le jour ).

     

    L'Institution Lamartine

    Provenance Belley. Epitaphe monumentale fragmentaire.

     

    L'Institution Lamartine

    Provenance Belley. Epitaphe de Vlattia Bassa.

     

    L'Institution Lamartine

    Provenance Briord. Epitaphe à Mercure auguste.

     

    L'Institution Lamartine

    Provenance Billieu ( Magnieu ). Epitaphe de Titus Iul(ius) Paternanius.

     

    La cour d'honneur.

     

    L'Institution Lamartine

     

    Dans une niche au premier étage, une statue de la Vierge à l'enfant, placée en 1863.

    Au-dessus , une horloge installée en 1826. L'association des anciens élèves finança son remplacement à l'identique en 2005.

     

    L'Institution Lamartine

     

    Au centre de la cour d'honneur, une statue en bronze peinte de Saint-Pierre-Marie-Louis Chanel placée sur un piédestal en pierre. Elle fut inaugurée le 6 juin 1892.

    Pierre Chanel est représenté debout, parlant à un enfant placé à côté de lui et qui, les yeux levés, suit avec attention sa parole. Protecteur, il tend un bras au-dessus des épaules de l'élève qui tient un livre. Tous deux sont souriants. Le prêtre, vêtu d'une soutane et d'une cagoule porte une palme, symbole du martyre qu'il subit en Océanie en 1841.

     

    L'Institution Lamartine

     

    " Au bienheureux Chanel

    Je prie que tu veilles sur les élèves de la maison

    que tu as tenue et que nous tenons maintenant

    qu'ils vivent, qu'ils étudient, qu'ils jouent parés de vertus

    pour mériter d'habiter avec Toi les demeures du ciel ".

    COMTET S J

     

    Descriptions tirées de " Richesses touristiques et archéologiques de la Ville de Belley ".


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique