• Cause perdue

    Je HAIS celui qui m'a privée de la présence et de l'amour de mes enfants.

     

    Cause perdue

    Thomas, Gwenaëlle, Maude. Novembre 1998.

     

    Cause perdue

    Vendée, août 2004.

     

    Et je me HAIS de l'avoir laissé faire ...

    « Le rond point de Virieu-le-GrandFleurs sauvages dans le Bugey »

  • Commentaires

    11
    Mardi 23 Septembre 2014 à 08:10

    Laisse le temps faire son oeuvre, il y a des bas mais il y a des hauts aussi. Le creux de la vague finit toujours par remonter. Je partage ton émotion. gros bisous

    10
    Lundi 22 Septembre 2014 à 14:28

    il me fait beaucoup de peine ton billet car je sens tes mots si violents, si durs qui révèlent une immense douleur toujours aussi vive

    il y a des plaies qui en cicatrisent jamais

    tes enfants sont assez grands maintenant, s'ils veulent être avec toi ils viendront donc c'est à eux de joue maintenant, de savoir ce que leur coeur à en lui....

    arrête  de te flageller comme ça, ils sont responsable maintenant de votre vie ensembles ou pas .............

    et ils ont les cartes en main non pas pour rattraper mais pour profiter simplement du présent, de l'avenir....

    gros gros bisous

    patricia

    9
    Lundi 22 Septembre 2014 à 11:35

    Je sais des douleurs qui ne peuvent s’effacer à coups de flans maraîchins.

    Dans nos huit années de Vendée, on les a tous essayés, et pas deux pareils.

    Les flans, on les met à égalité avec les crêpes du moulin de Château neuf.

    Bon, j'essaie un peu de te distraire de ton sentiment de culpabilité qui doit s'inviter

    à des moments où il n'est pas le bienvenu.  A plus, si tu le veux bien.yann.

     

    8
    Dimanche 21 Septembre 2014 à 16:57

    l'avoir laissé faire ... encore fallait-il pouvoir faire autrement.  Est-ce un progrès, même si la douleur est toujours vive, de pouvoir l'évoquer ? Peut-être.

    Et non, le temps n'efface rien, ne répare rien. Il faut apprendre à vivre avec l'absence et maintenir, si c'est possible les liens même ténus qui perdurent.

    Et reconstruire une vraie vie, pour soi. Ce qui sera aussi pour eux. 

    de tout cœur avec toi

    7
    Dimanche 21 Septembre 2014 à 09:00

    Il est des situations dans la vie ou on ne maîtrise plus sa propre destinée, l'autre te détruit et te rend dans l'incapacité de prendre une décision et il lui est aisé de profiter de la situation, tu n'as absolument rien à te reprocher, tu n'as pas laissé faire, ce sont ceux qui auraient dû te secourir qui ont laissé faire, mais l'histoire finit toujours pas se rappeler aux souvenirs de ceux qui l'ont manipulée, tu ne changeras pas ce qui est passé, mais tu peux toujours bâtir ce qui va venir

    bon dimanche

    amicalement

    Claude

    6
    Samedi 20 Septembre 2014 à 16:34

    Être parents comportent parfois bien des soucis avec nos enfants !

    J'ai eu aussi quelques galères avec ma fille aînée, partie de la maison à tout juste 18 ans ! Mais je l'ai retrouvée depuis

    Depuis qu'elle est maman d'un fils de déjà 20 ans et de 3 autres, nous n'avons jamais été aussi proches !

    Croise les doigts...Ils te reviendront un à un !

    Bizzzzous

    5
    Samedi 20 Septembre 2014 à 15:07

    Coucou ma Nathie. Surtout ne te culpabilise pas.... la vie est ainsi faite et tes enfants tu les retrouveras. Tu te souviens de mes déboires avec ma dernière, Ellen, et si tu savais ce qu'elle a changé et s'est rapprochée de sa môman.  Elle a muri et souffert en s’apercevant que la vie était possible sans oublier l'amour que lui portait ses géniteurs. Bises et bon samedi. ZAZA

    4
    Samedi 20 Septembre 2014 à 14:07
    iris

    on  traverse  de  belles  " galères "  des  fois  


    et  les   bonnes  décisions   ne  sont  pas  toujours  facile  à  prendre  


    tu  reprends  contact  , il  faut  que  tu  positives  , courage  


    tendresse


    edith (iris)

    3
    Samedi 20 Septembre 2014 à 10:28

    Tu culpabilises , pourquoi ? c'est difficile parfois de gérer comme on voudrait ..Mais je comprends ton mal-être latent . Il faudrait relativiser .. enfin , je ne connais pas ton histoire . De toute façon , je ne juge pas , personne ne peut juger . Mais essaie d'être plus indulgente avec toi .. je sais , c'est vite dit !!et pas facile .

    J'ai remarqué que ta fille s'appelle Gwénaelle comme la mienne . Et la Vendée , j'y suis depuis ma naissance ... 63 presque 64 ans .. Bisous . Lucette

    2
    Samedi 20 Septembre 2014 à 10:07

    Que s'est-il passé ?

    1
    Samedi 20 Septembre 2014 à 09:42
    belles images en famille
    bon week end Nathie
    gros bisous
    rosa
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :