• La seigneurie de Talcy relève au XIIIème siècle de la maison Saint-Lazare de Beaugency. Elle échoit en 1502 à Marie Simon, épouse d'un conseiller du roi Louis XII.

    En 1517, le domaine passe à Bernard Salviati, banquier florentin, qui lui donne sa configuration actuelle. Allié aux Médicis, Salviati est bailleur de fonds de François Ier durant les guerres d'Italie.

    En 1704, le domaine est acquis par une famille d'officiers royaux, les Burgeat, qui aménage confortablement le château et crée le jardin régulier. En 1780 s'y installe une famille protestante de la finance, les Gastebois, puis ses descendants suisses, les Stapfer.

    Le château devient propriété de l'Etat en 1933.

     

    Le château de Talcy

     

    La cour d'honneur.

     

    Le château de Talcy

     

    Le château de Talcy

    Le château de Talcy

    Puits de la fin du XVIème siècle.

     

    Le colombier du XVIème siècle.

     

    Le château de Talcy

    Le château de Talcy

    1400 trous de boulin.

     

    La grange du XVIIème siècle.

     

    Le château de Talcy

    Le château de Talcy

    Le château de Talcy

    Pressoir de 6,70 mètres de haut et 4,40 de large.

    La roue (ou poulie ) est actionnée manuellement en s'aidant des poignées et entraîne son axe faisant office de treuil sur lequel est fixée une corde. Celle-ci met en mouvement le pressoir au moyen d'une roue horizontale qui actionne la vis. Cet appareil possède deux leviers qui complètent la marche en exerçant une pression verticale sur la vis. Sous le plateau, le jus est recueilli dans des cuves logées dans une chambre basse et profonde. L'ensemble est en bois de chêne, seuls les organes de fixation sont en fer.

     

    Le jardin.

     

    Le château de Talcy

     

    Demain, nous visiterons l'intérieur du château.


    3 commentaires
  • La salle à manger.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Un lustre hollandais du XVIIIème siècle, en bronze massif argenté pesant plus de 100 kilos, surplombe une table pouvant accueillir 30 convives avec ses rallonges. Mobilier XIXème siècle en chêne massif sculpté aux armes de la famille Hurault ( croix bleu azur et soleils rouge de gueule ), armoiries qui se retrouvent sur les murs. Les chaises se manoeuvrent grâce à des roulettes en os de moutons.

    Cheminée monumentale de style néo-renaissance dorée à l'or fin et surmontée du buste du roi Henri IV. Chenets d'époque Louis XIV.

    Panneaux de bois illustrant le roman de Cervantès, Don Quichotte, très à la mode au XVIIème siècle.

     

    L'escalier d'honneur.

    Caractéristique du plus pur style Louis XIII, avec montée droite et palier, il rappelle l'influence italienne en Val de Loire.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Armure savoyarde de parade du XVIème siècle pesant 25 kilos.

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Sculptés dans la pierre, motifs et thèmes à la mode sous Louis XIII : guirlandes, fruits, attributs guerriers, symboles des arts.

     

    La chambre des naissances.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Berceau d'époque empire en acajou.

     

    Le petit Boudoir Rouge ( petit salon des dames ).

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La chambre d'enfant.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La Chambre des mariés.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La salle à manger familiale.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    Le Petit Salon.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La salle d'armes.

    Collection d'armes et d'armures des XVème, XVIème et XVIIème siècle.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La chambre du roi.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La chapelle.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    Le vestibule.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Arbre généalogique de la maison Hurault de Vibraye.

     

    Le grand salon.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La galerie.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    Le salon des portraits.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    La bibliothèque.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

     

    Le salon des tapisseries.

     

    Le château de Cheverny ( 2 )

    Commode d'époque Louis XIV de style Boulle en marqueterie d'écaille de tortue teintée en rouge, laiton et bois.


    1 commentaire
  • Le château de Cheverny ( 1 )

     

    Situé en Loir-et-Cher, Cheverny compte parmi les plus réputés Châteaux de la Loire.

    Le domaine appartient à la même famille depuis plus de six siècles: les Hurault, famille de financiers et d'officiers qui se sont illustrés au service de plusieurs rois de France. Cependant, durant cette période, Cheverny échappe deux fois à la famille : une première fois au XVIème siècle, Diane de Poitiers en fait l'acquisition pour superviser ses travaux d'aménagement à Chaumont-sur-Loire, après avoir été évincée de Chenonceau par Catherine de Médicis; une seconde fois au XVIIIème siècle, lorsque les héritiers de la fille du constructeur se désintéressent de leur héritage. Cheverny tombe alors entre plusieurs mains. Pendant la Révolution française, Cheverny appartient à Jean Nicolas Dufort de Cheverny, introducteur des Ambassadeurs. Cheverny a pu ainsi éviter le pire grâce aux qualités de diplomate de son propriétaire. Anne-Victor Hurault, Marquis de Vibray, rachète le château de ses ancêtres en 1825. Le château est aujourd'hui habité par les descendants des Hurault, le Marquis et la Marquise de Vibraye, dont les appartements se trouvent dans l'aile droite.

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

     

    De la forteresse primitive édifiée en 1500, il ne reste que quelques vestiges situés dans les actuels communs.

    En 1624 et 1640, le comte Henri Hurault et son épouse Marguerite Gaillard de la Morinière se font construire un nouveau château. Mais les travaux sont d'une telle ampleur que ni l'un ni l'autre ne verront totalement terminée " la merveille née de l'amour ". Leur fille Elisabeth, Marquise de Montglas, achève la décoration intérieure. 

    La façade sud est ornée de bustes d'empereurs romains sculptés " à l'antique ", en vogue depuis la Renaissance. Inspiré par le palais du Luxembourg à Paris, le plan général de Cheverny, avec ses grands pavillons d'angle coiffés de dômes et son décor de pierre en lignes superposées ( dit bossages ) sont des nouveautés pour l'époque.

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

    Le château de Cheverny ( 1 )

     

    Le Jardins des Apprentis.

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

     

    L'orangerie du XVIIIème siècle servait d'abri aux oranges d'hiver.

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

     

    Les chenils.

    Ils abritent une centaine de chiens français tricolores, avec le V de Vibraye, au flanc droit de chaque chien, marqué aux ciseaux en saison de chasse.

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

    Le château de Cheverny ( 1 )

    La soupe aux chiens.

     

    Le jardin.

     

    Le château de Cheverny ( 1 )

    Le château de Cheverny ( 1 )

    Le château de Cheverny ( 1 )

    Le château de Cheverny ( 1 )

     

    Demain, nous visiterons l'intérieur du château.


    4 commentaires
  • L'antichambre.

     

    L'horloge maîtresse réalisée en Hollande et datée de 1711.

    Les bateaux du port d'Amsterdam oscillent sur les vagues au rythme du balancier. Le carillon résonne toutes les demi-heures. Il peut sonner six mélodies au choix ( menuet, gavotte, gigue, aria ...)

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

     

    Saint Michel terrassant le démon.

    Sur cette statue, la polychromie du XVIIème siècle a été préservée. Les ailes ont probablement été dérobées à la Révolution. Son socle en bois est un trompe-l'oeil.

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

     

    L'armoire de sacristie datant du XVIIème siècle.

    Ses portes représentent l'emblème de la maison autrichienne des Habsbourg : l'aigle à deux têtes surmontées de la couronne impériale. Posée sur des galets en bois sculptés en forme de serres d'aigle, cette armoire en bois de poirier de plus de 30 kilos a été brunie. Sa couleur d'origine réapparaît naturellement avec le temps.

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

     

    La cuisine du XVIème siècle.

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

     

    La galerie aux 327 portraits.

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

     Plafond de Lapis Lazuli.

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Les faïences de Delft.

     

    Le cabinet des Grelots.

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

     

    La grande bibliothèque.

     

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )

    Le château de Beauregard ( 2 )


    5 commentaires
  • Inscrit à l'inventaire des monuments historiques, le château de Beauregard se démarque par l'élégance de son architecture, la richesse de ses intérieurs et la beauté de son parc.

    Ancien rendez-vous de chasse de François Ier puis demeure de ministres aux XVIème et XVIIème siècles, il a conservé les caractéristiques types d'un château Renaissance au fil des propriétaires. Toujours habité, il appartient à la même famille depuis 1926.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    La chapelle.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    La maison solognote du XVIIIème siècle.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    L'étang.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    Le Jardin des Portraits, jardin contempotain dessiné par Gilles Clément.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

    Le château de Beauregard ( 1 )

    Le château de Beauregard ( 1 )

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    La glacière du château du XVIIème siècle.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    J'ai beaucoup aimé cet après-midi de mars passé à me promener dans cette magnifique propriété.

     

    Le château de Beauregard ( 1 )

     

    Rendez-vous dimanche pour visiter l'intérieur du château.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique