• Albertville

    Albertville

     Albertville vue de Conflans.

     

    Après notre visite de Conflans, nous voici à Albertville, commune savoyarde se trouvant à la confluence de l'Isère et de son affluent, l'Arly.

     

    A l'époque romaine, le bourg sur le roc constituait un point important de la voie Milan-Vienne. Situé à la confluence de l'Isère et de l'Arly, les Romains le baptisèrent Conflans.

    A la fin du XIIème siècle, les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem fondèrent une maison hospitalière pour accueillir les voyageurs et les pélerins. Tout autour se développa le village L'Hôpital.

    En 1835, le roi de Sardaigne Charles-Albert réunit les deux bourgs de Conflans et de L'Hôpital pour former Albertville.

    Albertville fut sélectionnée pour être la ville olympique à l'occasion des XVIèmes Jeux Olympiques d'hiver de 1992, du 8 au 23 février 1992.

     

    Albertville

    Fresque sur un mur d'immeuble.

     

    Albertville

    L'Arly.

     

    Albertville

    Eglise Saint-Jean Baptiste de style néo-gothique, édifiée de 1868 à 1873, remplaçant l'ancienne église de L'Hôpital vétuste et trop petite.

     

    Albertville

    Place de l'Europe.

     

    Albertville

    " Europe ", sculpture monumentale en bronze, inaugurée le 8 février 1992, jour de l'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver.

     

    Albertville

    Référence au roi Charles-Albert ?

     

    Albertville

    Fresque murale, prochain sujet d'article.


    7 commentaires
  • Suite et fin de notre promenade à Conflans.

     

    Nous gardons toujours le nez en l'air à la découverte des belles enseignes.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

     Enseigne très célèbre formant un calembour " Au lit on dort ".

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

     Enseigne d'une taverne , un puits d'où sort un bandeau avec l'inscription " O 20 100 O " ( " Au vin sans eau " ). Elle nous rappelle que de nombreux taverniers ont été accusés de couper leur vin avec de l'eau.

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

     Dernière création.

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

    La cité médiévale de Conflans ( 4 )

     

    " Où il n'y a pas d'église, je regarde les enseignes, pour qui sait visiter une ville, les enseignes ont un grand sens ".

    Victor Hugo, 1840.


    16 commentaires
  • Suite de notre visite avec la découverte des nombreuses enseignes de la cité.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     

    Au XIIIème siècle, avec l'extension des villes, se fait sentir le besoin de repérer certaines maisons. Les enseignes sont alors un moyen d'identification.

    Au XVIème siècle, l'enseigne est obligatoire pour les cabaretiers et les aubergistes. Elle s'officialise pour tous les commerces.

    Au XVIIème siècle, le prix, le goût et la sécurité des passants sont les seuls éléments déterminants de son élaboration. Des normes apparaissent limitant la largeur, la hauteur et le poids.

    Au XIXème siècle, les enseignes disparaissent peu à peu.

     

    En 1936, à l'occasion des célébrations du centenaire de la création de la ville d'Albertville par le Roi Charles Albert, des enseignes sont installées sur les façades des maisons de la rue principale et de la place de Conflans. Elles sont l'oeuvre de M. Julliand pour la conception et de M. Vouthier pour l'exécution.

    Dès 1959, Rémy Martinetto, artiste peintre installé à Conflans, décide d'entretenir les enseignes existantes et d'en créer de nouvelles au gré des ouvertures des commerces dans la cité.

    Les services techniques de la ville d'Albertville ont pris le relais pour l'entretien et les créations des enseignes.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     Métier apparu dès le IVème siècle et ayant connu un essor au XVIIIème siècle avec le développement des diligences.

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     Enseigne créée par Rémy Martinetto dans les années 1970 pour un marchand de foulard.

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     Le rémouleur ( dont la profession a disparu au début du XXème siècle ) fait partie des " itinérants " qui n'avaient pas d'atelier fixe et par conséquent pas d'enseigne. Il s'agit alors sûrement d'une enseigne pour un émouleur exerçant le même métier mais de façon sédentaire.

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     Le cordonnier d'hier est celui qui fabriquait les souliers. Cette enseigne représente une galoche. La semelle est en bois ( hêtre ou plane ), le dessus en cuir cloué à la semelle.

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     Lorsque M. Pichetto, forgeron, s'installe dans la cité, il réalise cette enseigne formée de l'enclume et d'un paon symbolisant la roue solaire et l'immortalité dans la tradition chrétienne. L'enclume de métal, forme passive, est un outil immobile mais indispensable. Sa forme permet de faire des plats sur sa " planche ", des arrondis sur la protubérance conique ou bigorne, des angles sur le carré. 

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     Au Moyen-Âge, un épicier était soit fabricant de bougies soit apothicaire.

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

    La cité médiévale de Conflans ( 3 )

     

    Descriptions tirées de " Laissez-vous conter Les enseignes de Conflans ".

     

    La suite, bientôt ...


    6 commentaires
  • Suite de notre visite de Conflans.

     

    L'église Saint Grat.

    Dédiée à Saint Grat et à Notre Dame de l'Assomption, elle est reconstruite entre 1700 et 1720, après un incendie qui avait ravagé une partie de la cité en 1632 dont l'ancienne église.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

     

    La décoration réalisée en 1987 représente trois personnages essentiels à la vie de la paroisse.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Notre Dame de l'Assomption entourée d'une gloire d'anges.

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Saint Grat, saint patron de la paroisse depuis 1432, fêté le 7 septembre, qui protège les récoltes.

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Saint Sébastien qui protège de la peste, épidémie présente en Savoie du XIVème au XVIIème siècle.

     

    Le clocher fut en partie démoli en 1794. Il est reconstruit à l'identique en 1804.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

     

    Nous avons la chance que l'église soit ouverte.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

     

    Le choeur.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Retable de Claude Antoine Marin doré à la feuille réalisé en 1708.

    Partie supérieure : tableau de l'Assomption de la Vierge au milieu des anges. Deux cariatides supportent un fronton épousant le plein cintre de la voûte où plane une colombe accompagnée de têtes d'anges sortant des nuages.

    Au milieu : dans un cadre richement sculpté en plein bois, peint sur toile, Saint Grat, crossé et mitré, est en mouvement dans un décor d'orage, tandis que le démon au loin ricane. Dans des niches, à droite Sainte Philomène, à gauche Saint Louis de Gonzague.

    Stalles , oeuvre de Breton ( 1711-1712 ), très simples.

    Porte du choeur en fer forgé de la même époque.

     

    La chaire en noyer de Jacques Clérant datant de 1718.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Saint Pierre et les évangélistes.

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Saint Jean et l'aigle.

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Saint Luc et la tête de boeuf.

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    Un Bon Pasteur portant sa brebis sur les épaules.

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

    La Vierge en Assomption. Assis sur la corniche, six petits anges, le premier tient un gros livre, le deuxième et le cinquième jouent du violon, le troisième chante, le quatrième joue de la flûte et le sixième bat la mesure.

     

    Les autels latéraux évoquant l'histoire seigneuriale de la cité.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 2 )

     

    Nous nous retrouverons demain pour la suite de la visite de Conflans.


    7 commentaires
  • Juchée au sommet d'un escarpement rocheux ( 412 mètres ), Conflans la médiévale, située sur la commune d'Albertville, domine la confluence de l'Arly et de l'Isère. A travers le siècles, à l'abri derrière son enceinte du XIVème siècle, elle a su garder un charme intact.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    Je vais tenter de vous restituer tout ce charme à travers mes souvenirs d'une journée merveilleuse passée en compagnie de deux amies blogueuses Patricia et Evelyne.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    La Porte de Savoie.

    Vestige d'une enceinte de la fin du XIVème siècle, cette porte est aujourd'hui surmontée d'un blason sculpté dans le marbre représentant les armes de la cité de Conflans.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    La Tour Ramus.

    Datant du début du XVème siècle, elle est, au XVIIIème siècle, la propriété de la famille Ramus qui lui donne son nom. La tour loge l'escalier à vis permettant la distribution verticale des appartements.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    La Fontaine Anselme.

    Construite en 1711, cette fontaine remplace un bachal en bois. Le pilier central est décoré de deux mascarons.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    L'église Saint Grat.

    Elle fera l'objet d'un prochain article.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    La fontaine de la Grande Place.

    Elle date de 1753.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    La Maison Rouge.

    Construite en 1397, en brique rouge, elle apporte dans la cité médiévale une note nouvelle qui annonce la fin du Moyen-Âge ( fenêtres géminées, arcs trilobés, colonnettes, arcs brisés, décor saillant en dents de scie ).

    Demeure seigneuriale durant plusieurs siècles, elle est ensuite occupée par Les Bernardines, puis fait office de caserne, de colonie de vacances et d'hospice. En 1936, elle devient un des premiers musées régionaux, aujourd'hui labellisé Musée de France.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    Un martinet de forge.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    Le Château Rouge .

    Construit en 1390.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    La Tour Sarrasine et son jardin.

    Tour carrée de la fin du XIème siècle-début du XIIème siècle, portes percées au XVème siècle.Témoin du Château de la Cour transformé en jardin potager au XVIIIème siècle par les Bernardines.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

      

    Le Château Manuel de Locatel.

    Bâti entre 1579 et 1583 par Jean-Antoine de Locatel, homme d'armes au service des ducs de Savoie, il est remanié au fil des siècles.

     

    L'église de Vongnes

    L'église de Vongnes

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    Les ruelles.

    Elles sont restées les mêmes qu'au temps d'Amédée VI, Comte de Savoie.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    Fresque murale.

     

    La cité médiévale de Conflans ( 1 )

     

    Un petit tour dans Conflans qui, je l'espère, vous aura plu.

    D'autres articles suivront.

     

    Descriptions tirées de " Laissez-vous conter Conflans ". 

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique