• Le château de Chambord ( 2 )

    L'intérieur du château est impressionnant de démesure : 440 pièces, 365 cheminées, 14 escaliers principaux et 70 secondaires ... La visite nous offre un voyage dans le temps de François Ier au comte de Chambord, en passant par le maréchal de Saxe et le maréchal Berthier.

     

    Au centre du donjon se trouve l'escalier à doubles révolutions qui dessert les 3 étages principaux du château. Il s'agit de 2 escaliers jumeaux, autonomes, inscrits dans la même cage et évoluant au même rythme.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    Près de 200 chapiteaux sculptés ornent les pilastres de l'escalier. Le répertoire décoratif de la Renaissance italienne y est associé aux motifs végétaux ou animaux, aux figures humaines ou monstrueuses.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

    De nombreux pigeons y ont trouvé refuge.

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

     Le F et la salamandre, emblème de François Ier.

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    Un plafond à relief mêlant " à l'infini " la salamandre et le F, initiale royale.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    On ne peut dissocier Chambord et la chasse. Une exposition permanente est consacrée à la chasse avec de belles collections prêtées par le musée de la chasse de l'hôtel Guénégaud à Paris.

     

    La salle des soleils avec animaux naturalisés ( renards, grives ... ) et quatre grandes toiles, oeuvres de Louis Godefroy Jadin ( 1805-1882 ) dans des cadres dorés aux armes d'Henri, comte de Chambord. .

     

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

     L'Ebat ( 1840 ).

    Le château de Chambord ( 2 )

     La Curée ( 1841 ).

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le Relancé et l'Hallali.

     

    Le couloir orné de trophées de chasse.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    Deux tapisseries de la tenture des Chasses du roi François Ier ( série de 14 tapisseries exécutées par la Manufacture des Gobelins vers 1610-1618, elles font l'objet d'un classement à titre objet des monuments historiques ).

     

    Le château de Chambord ( 2 )

     A gauche : Le départ pour la chasse, avec le roi à pied.

    A droite : Le départ pour la chasse, avec le roi à cheval.

     

    Une barque de chasse avec attelage du milieu du XIXème siècle, restaurée en 2013, pièce unique en Europe.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

    Barque de chasse à fond plat montée sur un châssis à quatre roues suivant les chasses à courre organisées dans le domaine. Elle peut être séparée de son châssis et mise à l'eau pour atteindre le cerf au bat-l'eau dans un étang. Replacée sur ses roues, elle est ensuite utilisée pour ramener l'animal chassé jusqu'au château pour la curée.

    La barque est utilisée dès le milieu du XIXème siècle par le général Auguste de La Rochejaquelein, proche du comte de Chambord, qui dispose alors d'une autorisation de chasser à courre dans le domaine.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    Séjour saisonnier des rois, le château n'a jamais été meublé en permanence. Son aménagement a suivi le rythme des déplacements des souverains et de leurs invités. De nos jours, la Conservation du château tient le monument meublé plus complètement qu'il ne l'a jamais été.

     

    Au temps de François Ier, le château est meublé seulement lors de ses séjours. Quand il repart, il remporte tous ses meubles et le château vide paraît abandonné.

     

    Le poële en faïence de Dantzig aux armes du Maréchal de Saxe fut installé par le Maréchal en 1745. Il fut vendu en 1792 lors de la Révolution puis racheté en 1875 par le comte de Chambord.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    La chambre dite " aux lauriers " : " lit à la polonaise " ( 1784 ) caractérisé par une armature cintrée en fer soutenant un baldaquin en forme de dôme.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

     

    Le cabinet de Wagram.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

    A gauche, buste du Maréchal Louis-Alexandre Berthier ( 1753-1815 ), prince de Wagram.

     

    Quelques " trésors " que mon chéri a photographiés. S'étant perdus de vue dans cet immense château, j'ai raté cette salle. C'est pourquoi je ne connais pas l'origine des quatre derniers. Si quelqu'un connait, merci de me renseigner, je rajouterai sous les photos.

     

    Le château de Chambord ( 2 )

    Trône " royal " en bois doré exécuté vers 1873.

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

    Le château de Chambord ( 2 )

     

     Voilà un tout petit aperçu de ce " grand, bel et somptueux édifice ".

     

     

    « Le château de Chambord ( 1 )Le château d'Amboise ( 1 ) »

  • Commentaires

    4
    Mardi 20 Octobre 2015 à 20:44

    ce n'est pas étonnant qu'avec cet escalier à double révolution, qu'en 1789, il se passa

    ce qu'il devait se passer!

    Tu est généreuse par toutes ces belles photos; je ne souvenais plus de ces pièces

    si bien aménagées. yann.

    3
    Mardi 20 Octobre 2015 à 13:04

    Je connais domage qu'il ne soit pas tres meublé...

    2
    Mardi 20 Octobre 2015 à 11:36

    Grandiose Nathie. Bises et bon mardi. ZAZA

    1
    Mardi 20 Octobre 2015 à 08:18

    J'adore cet escalier et la salamandre surmontée du F de mon papa (François). BiZ

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :