• Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Visite du logis seigneurial.

     

    Le vestibule d'honneur.

    Ce vestibule est à l'époque médiévale l'entrée des serviteurs. A partir du XVIIème siècle, c'est le hall d'accueil.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Coffre de mariée orné de figures de saints du XVème siècle.

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Tapisserie du XVIème siècle représentant une scène du chapitre V des Actes des Apôtres dans le Nouveau Testament : Saphire et Ananie foudroyés par Saint Pierre pour ne pas avoir donné l'intégralité d'une vente.

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Copie d'une sculpture d'Houdon du XVIIIème siècle : l'Hiver ou la Frileuse.

     

    Le salon gris.

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Fauteuils recouverts de tapisserie d'Aubusson du XVIIIème siècle, style Louis XVI.

    Table à la Tronchin du XVIIIème siècle possédant une écritoire réglable permettant d'écrire en ayant le dos droit.

     

    La salle à manger.

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Chaise à porteurs d'époque Louis XV.

    La dernière personne à l'avoir utilisée est Catherine Deneuve lors de son passage au château pour le tournage du film Peau d'âne en 1970.

     

    Le salon Louis XIV.

    Tout le mobilier de salon est d'époque Régence, début du XVIIIème siècle. 

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Table centrale et lustres en bois dorés d'époque Louis XIV.

    Pendule en ébène marquetée à la façon Boulle.

     

    La salle Victor Avenant.

    Cette pièce est décorée dans un style médiéval : sol en terre cuite, boiseries avec le pli de serviettes, mobilier du XVème siècle.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Cathèdre ( chaise réservée au seigneur ).

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Dressoir servant à exposer la plus belle vaisselle du seigneur.

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Cheminée dont les peintures datent du XIXème siècle.

     

    La salle du parlement.

    Elle est nommée ainsi en raison de la venue des ambassadeurs de Hongrie reçus par le roi Charles VIII et sa soeur Anne de Beaujeu le 10 juin 1487.

    Elle est coiffée de belles voûtes, style gothique flamboyant, en tuffeau retombant directement sur les piliers.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

     Cheminée en tuffeau ornée de trois frises aux motifs différents ayant tous une signification: la feuille de vigne ( activité de la région, production de vin de Loire ), la feuille de chêne ( symbole du pouvoir seigneurial ), le triangle ( symbole alchimique, le sel, le mercure et le souffre - la terre, l'eau et le feu ).

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Tapisserie d'Aubusson.

     

    La salle des gardes.

    Le plafond est peint à la demande de Jean Bourré, il est composé de 24 caissons dont les 16 premiers ont une valeur purement symbolique tandis que les 8 derniers à personnages représentent des conseils que les alchimistes doivent suivre.

    Au XVIIIème siècle, la comtesse de Ruillé, choquée par ce plafond à décors grivois, le fait recouvrir sur sa totalité et ce jusqu'à la fin du XIXème siècle.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

     

    La chambre Empire.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

     

    La chambre seigneuriale.

    Tout le mobilier est de style Renaissance. Le dais est d'origine espagnole du XVIème siècle et la partie inférieure du lit est du XIXème siècle. A droite du lit, un siège dit " dagobert ", ancêtre de la chaise pliante. Devant le lit, une chaise d'enfant.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

     

    La chambre de madame.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

     

    La bibliothèque.

    A l'origine, cette salle de 36 mètres de long sert de promenoir couvert au seigneur des lieux qui peut ainsi se rendre de ses appartements à la chapelle en étant abrité.

    Elle comprend un peu plus de 3000 ouvrages du XVIème siècle à nos jours.

     

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

    Le château du Plessis-Bourré (2 )

     Les dégradations sur les cheminées sont les témoins du passage de la Révolution Française. A coups de sabre, les révolutionnaires ont tenté de faire disparaître le blason de Jean Bourré et de chaque côté dans les médaillons, une devise.

     

     

    « Le château du Plessis-Bourré ( 1 )La fin d'un monde »

  • Commentaires

    3
    Mardi 28 Juillet à 13:16

    merci de cette belle visite de l'intérieur, il y a de jolis meubles 

    j'aime bien les murs du salon gris, du salon louis XIV et leurs lumières

    j'aime aussi beaucoup la dernière cheminée

    gros bisous

    patricia

    2
    Dimanche 26 Juillet à 14:37

    un beau patrimoine... espérons qu'il survive à notre époque

    1
    Dimanche 26 Juillet à 14:27

    Superbes suites de style. J'adore la cheminée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :