• Le château du Plessis-Macé

    Le château du Plessis-Macé doit son nom au premier donjon construit au XIème siècle par Raynaud Ier du Plessis : plessis = palissade , Macé ou Mathieu est le fils de Raynaud Ier.

    Le donjon actuel est édifié, à partir de 1450, sur l'emplacement du donjon du XIIIème siècle. Il est construit à la demande de Louis de Beaumont chambellan du roi Charles VII et conseiller du roi Louis XI.

     

    Il possède trois niveaux sur sous-sol desservis par un escalier situé au milieu de l'édifice. Il sert de résidence pour le seigneur et sa famille, de stockage de nourriture et d'armes. 

    Sa position stratégique, point culminant à 13 kilomètres d'Angers, permet une première défense de la région avant le château d'Angers. Les batailles contre les Bretons étant fréquentes, sa façade est aménagée de mâchicoulis et de meurtrières.

     

    Le château du Plessis-Macé

    Le château du Plessis-Macé

      

    La porte des champs édifiée au XVème siècle sur une porte plus ancienne permet au seigneur d'accéder à son domaine protégé par un mur d'enceinte de 4 kilomètres. Un pont -levis se relevant en cas d'attaque permet de traverser les douves.

     

    Le château du Plessis-Macé

     

    A droite du pont, l'échauguette permet de surveiller et de défendre les flancs de la muraille.

     

    Le château du Plessis-Macé

    Le château du Plessis-Macé

     

    Au Moyen-Âge, le château compte 4 tours de surveillance. Elles sont couvertes au XVème siècle d'un toit en poivrière. Pour aller d'une tour à l'autre, les gardes empruntent un couloir étroit, le chemin de ronde situé à l'intérieur de la muraille dans sa partie la plus haute.

     

    Le château du Plessis-Macé

      

    A partir de 1469, Louis Beaumont procède à l'édification du logis seigneurial et des communs de 80 mètres de long.

     

    Le château du Plessis-Macé

    Les communs servant de logement pour les domestiques, de salle des gardes, d'écurie et de pressoir vinicole.

    Le château du Plessis-Macé 

    Le logis seigneurial offrant un logement confortable au seigneur et à sa famille.

    Le balcon où les Dames assistaient aux tournois.

    Le château du Plessis-Macé

    Le logis seigneurial et la chapelle.

    Le château du Plessis-Macé

    Le château du Plessis-Macé

     

    Le château du Plessis-Macé

    Le château du Plessis-Macé

     La chapelle.

     

    A partir de 1678, le château connaît différents propriétaires : Guillaume Bautru, les Walsh ( 1749 ), Monsieur et Madame Gourand d'Ablancourt ( 1888 ).

    En 1908, il est acquis par Monsieur Charles-Victor Langlois ( 1863-1929 ), directeur des Archives de France, spécialiste du Moyen-Âge, qui le restaure avec l'aide de sa femme, Camille Berthelot, et de ses enfants. Le 14 mai 1962, il fait l'objet d'un classement au titre des Monuments Historiques. Philippe Langlois-Berthelot en fait don à l'Etat.

    « Exposition de Valérie TournemineBouchemaine »

  • Commentaires

    3
    Lundi 3 Août à 22:08

    Merci pour ce billet très intéresssant 

    Un patrimone remarquable 

    Bonne soirée 

    2
    Lundi 3 Août à 12:21

    Encore un bien joli château, tu n'auras pas assez de toute une vie pour visiter tous ces châteaux en France. As-tu déjà compté le nombre de ceux déjà visités ?

    Bisous à vous deux

    1
    Lundi 3 Août à 11:55

    Merci Nathie pour cette belle balade de cette chapelle et château que je ne connaissais pas,

    explications sympa,

    Bon lundi, un peu plus frais ce matin, ouf,

    Bises amicales

    Christiane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :