• Le domaine royal de Château-Gaillard ( 1 )

    A son retour de la première guerre d'Italie en 1496, Charles VIII confie à Dom Pacello de Mercoliano, " le plus célèbre jardinier de l'Europe ", la construction de Château-Gaillard et de ses jardins merveilleux. Le domaine est le premier jardin d'acclimatation en France avec notamment la création de première orangerie royale française, le premier jardin de la Renaissance française et la première transposition française de l'architecture de la Renaissance italienne.

    A la mort de Charles VIII en 1498, le domaine revient à son successeur, Louis XII qui le cède à Pacello da Mercoliano en 1505.

    Château-Gaillard voit successivement séjourner en ses murs : René de Savoie et Anne Lascaris, Jean III de Lorraine, François II et Marie Stuart, Charles de Guise-Lorraine qui fait remanier la façade du Logis royal en 1559, René de Villequier, la famille Della Rovere, André Malraux et Louise de Vilmorin.

    Le Logis royal fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques en 1963. Après quatre ans de restauration, il est ouvert au public en 2014. Il appartient actuellement à la SCI Dom Pacello.

     

    Dans un premier temps, nous allons visiter le Logis royal.

     

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Puits sculpté.

     

    Le vestibule.

    Restauré aux pigments naturels, il présente un plafond en trompe-l'oeil dans le style Louis XII et des fresques de style Renaissance au mur.

     

    Le domaine royal de Château-Gaillard

     

    La salle à manger du Cardinal de Guise.

    Ici se sont tenus les conciliabules visant à déjouer la conjuration d'Amboise.

     

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Cheminée Renaissance de fine ciselure des années 1515 dévoilant des cornes d'abondance, des grotesques et des angelots, décorée de poupons, de femmes coiffées de grosses nattes, de griffons tirant la langue, de chapiteaux ornés de petits oiseaux rapaces sur les côtés.

     

    Le studiolo d'Anne de Bretagne.

     

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

     

    La cuisine troglodyte du XVIIème siècle.

     

    Le domaine royal de Château-Gaillard

     Armoire ancienne colorée peinte au bitume de Judée ( bleu vert ) et à l'ocre rouge. Elle est à l'hermine d'Anne de Bretagne et à la fleur de lys royale.

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

     

    Le Salon Louis XII.

     

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Galerie de portraits d'illustres du XVIème siècle.

    Le domaine royal de Château-Gaillard

    Le domaine royal de Château-Gaillard

     Cheminée dotée de l'emblème du Roi Louis XII ( le porc-épic ) et d'Anne de Bretagne ( l'hermine ).

    Le domaine royal de Château-Gaillard

     

    A demain pour la suite de la visite.

     

     

     

     

    « Aux cracheurs, aux drôles et au génieLe domaine royal de Château-Gaillard ( 2 ) »

  • Commentaires

    3
    Dimanche 25 Août à 17:03

    3 superbes billets que tu nous a offert sur ce domaine et ça donne vraiment envie d'aller le visiter

    gros bisous

    patricia

    2
    Mercredi 14 Août à 17:36

    que de beaux détails, et comme toujours, sous  le charme de la cuisinesmile!!! gros bisous Nathie. cathy

    1
    Mercredi 14 Août à 14:09

    Très belle page

    bises amicales

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :