• Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

    A Chambéry, durant la semaine du 11 au 17 septembre.

    Je n'ai pas pu être présente mais je suis allée voir ces bancs lundi dernier. Certaines peintures datent de l'année dernière.

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

    " Le serpent " de François Lambert ( 2017 ).

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Revalorisation des bancs du boulevard de la Colonne

     

    Petit message à François Lambert. Peux-tu nous en dire plus sur cette manifestation à laquelle tu as participé ? Le nom des peintures ainsi que des artistes, l'ambiance générale...

    Et vous, lecteurs, aimez-vous ce relooking ?

     

    « Eau bois flotté du Bugey24 heures photo ( 67 ) »

  • Commentaires

    11
    Vendredi 29 Septembre à 21:07

    Ancien chambérien, j'aimerai voir ça. Je viendrai à Chambéry pour Noël sans doute. Seront ils encore en place ???

    10
    Jeudi 28 Septembre à 16:47

    woua c'est génial, j'adore !!!!!

    gros bisous

    patricia

    9
    Mercredi 27 Septembre à 22:44

    Bonjour à toutes et à tous.

    Je vais vous raconter mon histoire sur la réalisation, les conditions, les artistes et les circonstances. Je ferai probablement une vidéo par la suite.

    Tout à commencé pour la réservation de la Chapelle Vaugelat de Chambéry pour y exposer du 1er au 15 décembre 2018. A ce moment là, la ville de Chambéry faisait un appel à projet pour relooker les bancs. Ayant précédemment fait des réalisations à la demande sur des paravents en bois, j'ai postulé.

    Lorsque j'ai reçu la photo du banc. Je me suis posé la question suivante."Que vais-je bien pouvoir représenter sur c'est 3 minuscule lattes de bois". C'est de là que l'idée de créer un serpent partant d'une extrémité et finissant sur la latte du dossier. La maquette de départ était différente. Mais le comité de sélection m'a demandé d'enlever l’œil du serpent si je tenais à participer au projet.

    Je suis retenue pour le projet ainsi que Tao Zuo, Karine Ludviksen, David Berlioz, Eva Lachenal et Chloé Circus, l'association paralysés de France, Freddy Martin. Samedi 9 septembre Fouzia H... responsable du projet me donne rdv pour transporter mon banc dans une salle non loin du Boulevard.

    Le service technique de la ville qui devait passé une sous couche n'a pas eut le temps de faire cette préparation. Je fais la connaissance de Chloé dans la salle qui prépare elle aussi son banc. Elle est étudiante à ENAAI enseignement aux arts appliqués et à l'image. Ma fille de 8 ans et demi est en ma compagnie. Je la fais participer. Le banc qui m'est attribué possède des planches aussi vieille que mon arrière grand mère. Énormément d'entailles, un long ponçage débute alors. Chloé m'explique son projet. Elle va réaliser avec l'aide de l'une amie (Eva) de coller plusieurs photos et de repeindre par dessus. Au final c'est le portrait d'une jeune fille. Après en avoir terminé avec le ponçage j'applique la première couche de blanc avec ma fille. Puis une seconde... Au bout de 3 heures le banc est totalement immaculé. Il ne reste plus qu'à attendre lundi pour débuter la représentation. Je demande à Fouzia de remettre le banc Boulevard de la Colonne afin que je puisse avoir un contact avec le public.

    Lundi arrive, le réveil sonne à 4h30 du matin. Je commence ma journée par mon premier job (électricien industriel). Je fais ma journée de 10h puis à 16h30 je pars direction Chambéry. J'ai vraiment hâte de commencer mon banc. Je suis vraiment très excité par le projet. Je sais que je dispose que de peu de temps. Je dois jongler avec une semaine à 43h pour mon job principal + 90Km de route chaque jours aller retour pour réaliser le projet sur le banc qui dépasse les 20 heures pour sa réalisation totale. Il doit être prêt pour le samedi 16 septembre. Il est un peu plus de 17h lorsque j'arrive sur le Boulevard. Je commence alors à dessiner les contours des lignes du serpent. Puis représente 25% de ses écailles le jour même. Je prends conscience que chaque écaille que je représente me demande énormément de temps et de précision. De plus l'assise est légèrement inclinée.

    Je fais un essai de peinture et commence par peindre une par une les écailles. L'inclinaison ne m'aide pas. Quelques coulures m'oblige à gérer le bon dosage. C'est une charge de travail supplémentaire car je vais devoir intégrer dans les finitions de repeindre sur les zones qui ont coulé. Des passants sont surpris de mon intervention. Nombreux me demande qui est à l'origine du projet. Et ce qui est important c'est qu'ils s'arrêtent pour regarder.

    Vous savez ont est tous conditionnés pour être des moutons. Nous allons d'un point A vers un point B. Mais nous artiste peintre nous sommes là pour vous dire qu'il y a un autre point entre les deux. Souvenez-vous qu'elle a été votre première pensée ce matin en vous levant. Personne ne me serez me le dire parce que nous sommes programmé dans notre société pour utiliser notre inconscient. Et votre inconscient vous dit "je vais aller boire mon café". Mais avant d'aller boire votre café vous avez eut une pensée que vous avez pas prit en connaissance. Là lorsque le public s'arrête il a pas besoin de dire "c'est beau". Beaucoup trop regarde en 2 secondes et disent "c'est beau". Comment peut-on trouver quelques chose de beau si l'on ne prend pas le temps de regarder ?

    Freddy Martin un autre artiste en compétition vient à ma rencontre. C'est un jeune homme, physiquement on se ressemble et on sympathise très vite. Il a vécu jadis de l'activité d'artiste peintre en Espagne. Il me disait que là bas avec 300 euros il arrivé à vivre de son art. Mais en France, il fallait avoir 2 emploies pour payer les factures et exercer l'activité d'artiste peintre. Bref nous étions dans la même réalité de ne pouvoir consacrer pleinement à notre passion.

    Je termine généralement tard. Dans mon groupe privée Facebook si vous souhaitez rejoindre ce groupe "François Lambert artiste peintre édition 2017" vous verrez des photos où il fait nuit. Je pars de Chambéry généralement entre 21h voir 22h.

    Le mardi le réveil sonne encore très tôt. J'ai une force qui m'habite et une seule envie est d'être de nouveau devant mon banc. Même topo et mêmes horaires. Chaque minute compte. Au fur et à mesure de l'avancement du serpent j'ai de plus en plus de personne qui viennent découvrir. De tous les ages, de toutes les rangs sociaux. L'objectif est de refaire passer le public dans ce Boulevard qui est de plus en plus déserté depuis que les bus ne passent plus par là.

    Les personnes âgées me disent avec sourire qu'ils se contenteront de juste regarder mais de pas s'asseoir sur le serpent. Et les enfants font "Ah j'ai peur!!". Sa devient ludique.

    Le temps s'arrête à chaque fois qu'il y a une interaction. Sa rassemble la population. Les gens se parlent sans se connaitre devant ce que nous faisons. Jeudi le temps est à la pluie et le banc repart en salle.

    Eva et Chloé finissent leur banc et m'intoxique gentiment avec leur bombe aérosol pour vernir. L'ambiance est à la rigolade. Mais je dois avancer très rapidement car la ville souhaite fixer le banc vendredi matin. A savoir que pour faire le dossier je dois coucher le banc pour peindre à l'horizontale afin d'éviter les coulures.

    L'assise attendra vendredi j'avance tant que mes forces me tiennent pour terminé le dossier. Vendredi je termine mon premier job à 12h. L'ambiance est plus d'étendue car je sais que j'ai l'après midi pour avancer. Mais le timing reste serré. Sur la route un véhicule me percute par l'arrière. Rien de grave juste de la taule froissée.

    Mais l'horloge tourne et j'arrive plus tard que prévue sur Chambéry. De plus je dois aussi gérer de nouveaux achats de peinture pour finaliser. Je ne ressens pas la fatigue, je savais que c'était un défi. Je suis vraiment sur un petit nuage pour ce projet.

    Il fait beau, je peins, je discute, il y a eut des soirs mêmes on l'on m'offrait à boire. Un jour dans la semaine un type avec une sacoche passa me voir. Il me demanda qu'elle type de peinture que j’utilisais etc.. Sur le coup je pensais que c'était le gérant de la galerie artistique qui se trouvé non loin de mon banc. "Oups boulette en faites c'était Monsieur le Maire".

    Vendredi je termine donc l'assise et corrige quelques détails. Le lendemain matin je fais un saut à Rossillon pour mettre en place quelques tableaux pour une expo multi-artistes. Ensuite je pars de nouveau à Chambéry. ll y a sur place une manifestation contre l'abattage des platanes du Boulevard. Je suis devant mon banc, le groupe de manifestants se place un peu plus loin. Le leader commence son discourt quand tout à coup ils entendent "gling, gling". C'est le bruit de la bille de ma bombe de peinture que j'agite activement qui sème un peu le tumulte. Certains membres se retournent et me lance un regard amusé "que je cassé un peu l'ambiance" et je réponds "Oups désolé mais j'ai pas le choix".

    Dernières retouches, et 4 couches de vernis. Je reste un peu sur place le temps du séchage. Pose me signature, range mes affaires et repars avec de beaux souvenirs.

    Samedi appel aux votes. A ma plus grande surprise elle est pas surveillé.

    Le dimanche plusieurs bancs se retrouvent sans numéro de participation pour les votes.

    Grande négligence pour le service culturel de la ville de Chambéry.

    Je ne retiendrai que pour ma part le bonheur d'avoir put avoir une aventure humaine avec ce projet et le public.

    Bravo à tous les peintres surtout ceux qui ont peint sur place et triste que l'un d'entre d'eux à fait son banc chez soit et je ne le féliciterai pas, d'ailleurs je ne l'ai pas cité. Je regrette qu'il a pactisé avec l'organisation pour parvenir à ses fins. Je n'ai pas apprécié que l'on change mon numéro d'attribution à la dernière minute.

     

     

     

     

     

    8
    escargotine
    Mercredi 27 Septembre à 20:10

    super idée  - bonne soirée fleurie

    7
    Mercredi 27 Septembre à 19:11

    C'est fort sympa ! Biz

    6
    Marie-France
    Mercredi 27 Septembre à 14:04

    Bonjour Nathie

    J'aime bien ce relooking des bancs. Il faudrait qu'il fasse cela à Paris. Je te  remercie pour le partage en photos et je te souhaite une bonne fin de journée.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mercredi 27 Septembre à 13:13

    oh oui c'est génial. bisous EVELYNE

    4
    Mercredi 27 Septembre à 12:23

    Quelle bonne idée 

     

    3
    anso
    Mercredi 27 Septembre à 10:24
    Ca donne envie de regarder la rue et d'y s'asseoir autrement...
    2
    Mercredi 27 Septembre à 08:39

    Des relookings intéressants... ! Bises et bon mercredi.

    1
    Mercredi 27 Septembre à 07:52

    J'adore !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :