• Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

     

    Nous voici le 1er novembre, jour du papotage. Nous sommes confortablement assises dans le salon de Patricia.

    Aujourd'hui, je vais vous raconter la visite de Vongnes le 17 octobre.

     

    Si Vongnes m'était conté

     

    Emmanuelle m'a invitée à participer à cette visite guidée et contée. Bien que j'aie déjà fait de nombreux reportages sur ce village, je n'ai pu refuser cette invitation. Une visite guidée avec Sabrina ne se refuse pas !

     

    Nous étions une quarantaine de participants par ce bel après-midi ensoleillé.

     

    Si Vongnes m'était conté

    A droite, Jean Chaudet.

    A gauche, nathie01300 yes

     

    Tout d'abord, Roger Perrimbert, en véritable ambassadeur de son village, nous fait visiter l'église de Vongnes ( XIème et XVème siècles ) .

     

    Si Vongnes m'était conté

     

    Si Vongnes m'était conté

     

    Je n'en avais jamais visité l'intérieur.

     

    Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

    Le choeur.

    Si Vongnes m'était conté

    La chapelle.

    Si Vongnes m'était conté

    Roger Perrimbert nous contant l'histoire de l'église.

    Si Vongnes m'était conté

    Cathelaine la Conteuse.

     

    Je vous décrirai cette église prochainement.

     

    Puis Sabrina nous présente l'architecture bugiste, notamment les toits si caractéristiques de notre région.

     

    Si Vongnes m'était conté

    Pignons à redents facilitant le ruissellement avec des lauzes ( " pas d'oiseaux " ) de 4 à 8 cm d'épaisseur et de 30 à 80 kg.

    Aux sommets, des charverons, symbole de fécondité et de prospérité.

    Jusqu'au XVIIème siècle, les toits étaient recouverts de chaume.

     

    Ensuite, direction la roche sculptée, une des anciennes carrières de Vongnes.

     

    Si Vongnes m'était conté

     

     


    Cathelaine la Conteuse " Le carrier ".

     

    Puis place à la découverte des métiers de la Pierre et de la Vigne avec Sabrina, notre guide et Jean Chaudet du Caveau Bugiste.

     

    Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

    De gauche à droite, une masse et une boucharde ( outil à l'extrémité acérée taillée en pointes de diamants servant à layer les parements de pierre ).

    Si Vongnes m'était conté

    Statue de Bacchus.

    Si Vongnes m'était conté

    " Les plaisirs sous la table ".

    Si Vongnes m'était conté

    Fresque " Noé et la Vigne ".

    Si Vongnes m'était conté

    Vitrail " Le porteur de hotte et l'homme au pressoir ".

    Si Vongnes m'était conté

    Outils de la Vigne.

    Si Vongnes m'était conté

    Outils de tonnelier.

    Si Vongnes m'était conté

    Collection de bouteilles et carafes.

    Si Vongnes m'était conté

    Coloquinte qui permettait de garder des boissons au frais.

    Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

    Pichet de 1891 ayant la particularité d'avoir un sifflet incorporé dans la anse.

    Si Vongnes m'était conté

    Tonnelier.

     

    Sabrina nous présente une porte de grange typique du Bugey.

     

    Si Vongnes m'était conté

    Une partie centrale et deux montants, linteau en chapeau de gendarme.

     

    Puis elle nous conte l'histoire du four de Vongnes.

     

    Si Vongnes m'était conté

    La voûte est en tuf associé à la pierre d'Hauteville. Le four possède des tablettes pour s'asseoir et stocker de la marchandise.

    Un four possède trois parties : l'antichambre, le cuisant et l'avaloir.

    On y faisait cuire du pain, de la viande ... Il pouvait servir également  à sécher la viande.

    Différentes manières de désigner la personne qui pourra utiliser le four : tirage au sort, paille ou sarment de vigne, ticket ( jusqu'en 1947 à Vongnes ).

    Si Vongnes m'était conté

     

    Sculpture sur le côté droit du four. 

     

    Puis visite des caves avec Jean Chaudet.

     

    Si Vongnes m'était conté

    Cave de vieillissement des alcools ( Marc et Fine du Bugey ).

    Principe : les 100 derniers litres des vins pressés sont récupérés, distillés et mis en tonneaux de 400 litres pendant 15 à 25 ans.  Au bout de ce temps, on récupère 250 litres d'alcool à 40 degrés. Les tonneaux ne peuvent pas resservir.

    Cathelaine chantant " Mon grand-père Louis " d'Anne Sylvestre.

    Comme mon grand-père Louis
    Saluant d’un chapeau digne
    Des arpents de pieds de vigne
    Reconnaissant ébloui
    Comme mon grand-père qui
    Devant un cru de Bourgogne
    Se découvrait sans vergogne
    Avec le sérieux requis
    Je voudrais modestement
    Esquisser quoi qu’on en pense,
    La petite révérence
    Que m’apprirent mes parents
    Car bien que je ne sois vieille
    Que de trente et pas beaucoup
    Quand j’y pense je m’effraye
    Qu’on ne sache plus merveille
    Boire un coup
    Comme mon grand-père Louis
    Composant avec science
    De subtiles alliances
    Entre pommard et rôti
    Comme mon grand-père qui
    Ne recevait à sa table
    Que de vrais buveurs capables
    Que des gosiers aguerris
    Je voudrais pieusement
    Rappeler qu’en mon enfance
    Quand on y faisait bombance
    Je me tenais vaillamment
    Car bien que je ne sois vieille
    Que de trente et pas beaucoup
    Quand j’y pense je m’effraye
    Qu’on ne sache plus merveille
    Boire un coup
    Comme mon grand-père Louis
    Faisant creuser dans la pierre
    Bien avant sa maison mère
    Une cave et ses replis
    Comme mon grand-père qui
    À nous sa progéniture
    Apprit la grande aventure
    Des raisins de son pays
    Je voudrais à tout venant
    Me vanter d’avoir en cave
    Deux ou trois bouteilles graves
    De Richebourg triomphant
    Car bien que je ne sois vieille
    Que de trente et pas beaucoup
    Quand j’y pense je m’effraye
    Qu’on ne sache plus merveille,
    Boire un coup
    Comme mon grand-père Louis
    Comme Albert à qui j’ ressemble
    Et qui reposent ensemble
    Sur la colline fleurie
    Où il fit coucher aussi
    Pour les côtoyer sous terre
    Madeline et Philibert
    Et la très douce Marie
    Je voudrais finalement
    M’y coucher un jour pareille
    À une quelconque bouteille
    Mais pourtant en attendant
    Sans rien avoir d’un ivrogne
    Je voudrais qu’on sache enfin
    Qu’on peut être de Bourgogne
    Qu’on peut aimer sans vergogne
    Le bon vin
    Car bien que je ne sois vieille
    Que de trente et pas beaucoup
    Quand j’y pense je m’effraye
    Qu’on ne sache plus merveille
    Boire un coup

     

    Si Vongnes m'était conté

    Rouge et blanc de Manicle.

    Conservés en tonneaux de 6 mois à 1 an, en faisant tourner les tonneaux une fois par semaine pour répartir la lie.

     

    Retour au Caveau Bugiste.

     

     Découverte d'une collection de tire-bouchons dont voici quelques photos.

     

    Si Vongnes m'était conté

    Tire-bouchon géant sur une façade.

    Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

    Si Vongnes m'était conté

     

    Dégustation des vins du Caveau Bugiste ( non, pas de photo ! )

     

    Inauguration de l'exposition de Patricia Mawet, peintre de Savoie, présente au Caveau Bugiste jusqu'au 4 décembre 2015.

     

    Si Vongnes m'était conté

     

    Cette visite guidée et contée a été passionnante.

    Malgré une grande connaissance du Bugey, j'ai encore appris plein de détails sur ma région.

    Encore merci à Emmanuelle de m'y avoir invitée et de m'avoir prêté quelques-unes de ses photos* ( difficile pour moi de prendre des notes et des photos en même temps ).

     

    Régulièrement, Bugey Sud Tourisme propose aux habitants et aux touristes des visites guidées et/ou contées. Cette initiative nous pemet de mieux connaitre le Bugey et de mieux l'apprécier. Je salue le professionnalisme avec lequel ces visites sont organisées.

     

    Je vous invite tous à visiter le site de Belley Bugey Sud Tourisme.

     

    * Photos signées Emmanuelle Bebi.

     

    « 24 heures photo ( 7 )Le château de Sully-sur-Loire »

  • Commentaires

    9
    Samedi 7 Novembre 2015 à 09:04

    tu nous en avait parlé mais là woua je suis sous le charme de ton fantastique billet sur cette visite guidée

    c'est passionnant et moi qui ne connait pas du tout ta région je découvre avec grand plaisir tant tu nous le présente bien

    bref tu as compris j'ai adoré ton papotage, sincère merci

    gros bisous

    patricia

    8
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 20:23

    Mais quel beau billet passionnant. Une bien belle journée très complète. Le conte de Cathelaine est plein de vérité. La chapelle est très bien conservée elle aussi. En un mot j'adore ce billet. Bisous EVELYNE

     

    PS c'est tout de même mieux quand les photos s'affichent

    7
    Mardi 3 Novembre 2015 à 15:16

    Bonjour

    Cela devait être une bien belle visite!

    Bisous

    6
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 21:30
    J'aime cette façon de visiter, le conte, les métiers, le caveau (nous sommes pas en France pour rien), ... Ton papotage donne vraiment envie d'aller voir sur place :merci !
      • Dimanche 1er Novembre 2015 à 22:30

        Oui, c'est très bien fait. Il faut dire aussi que Vongnes est un village magique !

        Merci.

    5
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 20:51
    très jolie visite, je viens de faire de belles découvertes, un grand merci pour ce papotage bonne soirée danièle
    4
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 10:42

    De bien belles découvertes lors de cette visite guidée ...

    Bon dimanche Nath et bisous .

     

    3
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 09:05

    J'aime ces sorties qui nous replongent dans le passé et notre patrimoine. Bises

    2
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 07:13

    Très belle visite guidée en détail c'est super. Saches que si tu veux revoir l'église, elle est fermée mais les clefs sont disponibles aux Caves bugistes. C'est une visite que je présente toujours à mes invités.manouedith

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :