• Symbole de la capitale religieuse de la Haute-Auvergne, cette cathédrale gothique du XVème siècle mesure 65 mètres de long sur 24.60 mètres de large. Elle a fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques le 30 octobre 1906.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    " La simplicité des formes qui semble constituer le signe distinctif de toutes les parties de la cathédrale de Saint-Flour est une simplicité noble et pleine de majesté qui sied bien à la gravité d'un temple ".

    Dr Paul Belouino ( XIXème siècle ).

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Fresque du purgatoire du XVème siècle.

    Le purgatoire ( prêtre célébrant la messe pour la délivrance des âmes ) et l'enfer.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Christ noir en bois de noyer peint désigné sous le nom de " Beau Dieu noir ".

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Maître-autel en marbre polychrome surmonté d'un ciborium en bois doré.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Autel de Sainte-Jeanne d'Arc.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Reliques de Saint-Flour ( 1897 ) dans une châsse en bronze doré.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    La pietà calcaire polychrome du XVème siècle.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Chaire de 1868.

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

     

    La cathédrale Saint-Pierre à Saint-Flour

    Le grand orgue de 1843.

     

     


    5 commentaires
  • Souvenir de l'été 2017.

     

    Siège de l'évêché, Saint-Flour aime s'honorer du titre de capitale de la Haute Auvergne.

    Elle est séparée en deux étages, la " ville haute " et la " ville basse ".

     

    La " ville basse " est située dans la vallée de l'Ander.

     

    Saint-Flour

     

    La " ville haute "est située sur la Planèze, grand plateau volcanique du Cantal à 900 mètres d'altitude.

     

    Saint-Flour

    Saint-Flour

     Cathédrale Saint-Pierre et fontaine.

     

    Saint-Flour 

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    La Halle aux bleds.

    Collégiale gothique du XIVème siècle ayant servi de halle pour le commerce des grains de la Planèze au XIXème siècle. Elle fut réhabilitée entre 2005 et 2008 ( rosace, porte en bronze, vitraux ). Elle est classée aux monuments historiques en 1946.

     

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    Chapelle de l'ancien grand séminaire classée aux monuments historiques en 1990, inscrite en 2000.

     

    Saint-Flour

    Sainte Barbe protégeant la ville de la foudre et des incendies.

     

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    Maison consulaire.

    Bâtiment du XIVème siècle qui abrita les activités des consuls dès 1634. Sa façade Renaissance est inspirée du château de Chambord. Il accueille actuellement les collections du Musée d'Art et d'Histoire d'Alfred Douët. Il est classé aux monuments historiques en 1928.

     

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    Ancien Hôtel de Ville inscrit aux monuments historiques en 2003.

     

    Saint-Flour

    Ancien palais épiscopal du XVIIème siècle.

     

    Saint-Flour

    Monument aux Morts de la première guerre mondiale.

     

    Saint-Flour

    Saint-Flour

    Porte des Tuiles ( ou du Thuile ), porte principale de la ville au Moyen-Âge.

    C'est par cette porte que Charles VII entra solonellement à Saint-Flour en 1437.

     

    Prochainement, la cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour.


    5 commentaires
  • Pour ce dernier volet, voici quelques autres jolis patrimoines découverts ici et là en cheminant dans le village.

     

    Le viel hôpital du XVIème siècle, fondation charitable, propriété des Ducs de Vendôme, étape des pélerins sur la route de Compostelle.

     

    Blesle ( 3 )

    Blesle ( 3 )

    Le blason, représentant des coquilles Saint Jacques et le baton du pélerin, au dessus de l'entrée, est un témoignage des pélerins bleslois.

    Blesle ( 3 )

     

    La tour de guet du Massadou du XIIIème siècle, inscrite au titre des monuments historiques depuis le 16 mars 1976.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Le donjon des Barons de Mercoeur dit tour aux vingt angles.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Fenêtre romane faisant partie de la forteresse des barons de Mercoeur, classée au titre des monuments historiques depuis le 2 décembre 1924.

    Baie geminée dont les archivoltes en plein cintre sont sculptés de fleurons et de masques.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Une tour dont j'ai aimé le personnage en bas à gauche.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Ruelle vers la Voireuze.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Mur extérieur d'un brocanteur fermé lors de notre passage.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Poids public, installé à la fin du XIXème siècle sur la place où se déroulaient les foires, pour peser les animaux lors des transactions.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Piéta du XVIème siècle à la porte Saint-Esprit, entrée Nord-Ouest des remparts,  détruite en 1822.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Visages grimaçants.

     

    Blesle ( 3 )

    Blesle ( 3 )

     

    Ponts.

     

    Blesle ( 3 )

    Blesle ( 3 )

    Pont du Matalou ( XIIIème- XIVème siècles ).

     

    Pompes à eau.

     

    Blesle ( 3 )

    Blesle ( 3 )

     

    Lavoirs construits au XIXème siècle au bord de la Voireuze. Toiture datant du début du XXème siècle.

     

    Blesle ( 3 )

    Blesle ( 3 )

     

    Travail à ferrer.

     

    Blesle ( 3 )

     

    Cadran solaire.

     

    Blesle ( 3 )

     


    4 commentaires
  • Nous continuons notre promenade dans ce joli village.

     

    L'église Saint-Pierre, classée au titre des monuments historiques en 1907.

     

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 ) Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Entrée Sud.

     

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

     

    Le clocher Saint-Martin, seul vestige de l'église Saint- Martin du XIVème siècle démolie à la Révolution.

    Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 12 mars 1970.

     

    Blesle ( 2 )

     

     

    La chapelle Notre Dame de la Chaigne érigée en 1638 à la demande des Bleslois et de l'abbesse Suzanne de Villeneuve de la Berlière, suite à l'observation de plusieurs faits miraculeux, près du cimetière des pestiférés.

     

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Vierge à l'Enfant datée de 1664.

     

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

    Blesle ( 2 )

     

    La suite très bientôt.

     

     

     


    2 commentaires
  • Blesle, en Haute-Loire, cité de caractère bénéficiant de remarquables atouts patrimoniaux et architecturaux, est classée parmi les Plus Beaux Villages de France.

    L'église Saint-Pierre, la chapelle Notre Dame de la Chaigne, les maisons typiques et tout le petit patrimoine m'ont énormément plu. J'ai beaucoup de photos à partager avec vous.

     

    Les maisons de Blesle.

     

    Blesles ( 1 )

    Maison des Dames de Calonne et des Trémont.

     

    Blesles ( 1 )

     

    Blesles ( 1 )

    Maison des Dames de Pons.

     

    Blesles ( 1 )

    Maison de Madame de Chassignoles.

     

    Blesles ( 1 )

    Maison de Madame de Paladine.

     

    Blesles ( 1 )

    Maison de Mesdames de Vienne et d'Aumale.

     

    Blesles ( 1 )

    Blesles ( 1 )

     

    Blesles ( 1 )

    Blesles ( 1 )

    Blesles ( 1 )

    Hôtel particulier des blanc du Bos ( XVème siècle ), grande famille d'Auvergne.

     

    Blesles ( 1 )

    Maison du Bailly de Chazelon.

     

    Blesles ( 1 )

    Place Edouard Onslow, peintre auvergnat né à Blesle en 1830, mort à Saint-Flour en 1904.

    Son oeuvre abondante est un très rare témoignage visuel de la vie des hommes et des femmes de son temps.

     

    Blesles ( 1 )

    Maison d'Antoine du Bos, officier supérieur de la Marine Royale, d'où la pierre sculptée en forme d'ancre de marine sur le fronton de la porte.

    Maison natale du peintre Edoard Onslow.

     

    Blesles ( 1 )

    Blesles ( 1 )

    Maison des notaires et officiers de justice.

    Portail armorié d'origine ( XVIème siècle ) incrusté de clous en forme de fleurs.

     

    Blesles ( 1 )

    Blesles ( 1 )

    Blesles ( 1 )

    Maison des Chavagnac.

     

    Blesles ( 1 )

    Porte de 1819.

     

    Demain, nous continuerons la visite de ce très beau village.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique