• L'église Saint Amand est construite au XIIème siècle.

     

    L'église du Grand Abergement

     

    Les quelques dates gravées sur différents éléments de 1498 à 1645 marquent les aménagements apportés à la construction primitive. Le choeur, le porche et la charpente sont reconstruits au cours de la période du gothique flamboyant. Les chapelles latérales et la nef voûtée d'arêtes ont été édifiées aux XVIIème et XVIIIème siècles. L'horloge est placée en 1736 et les cloches en 1761.

     

    L'église du Grand Abergement

    L'église du Grand Abergement

    L'église du Grand Abergement

     

    L'église du Grand Abergement

    Bénitier octogonal en pierre sculptée.

     

    L'église du Grand Abergement

    Socle de pierre de l'ancienne chaire disparue engagé dans un pilier se terminant par un globe que soutient une main.

     

    L'église du Grand Abergement

    Choeur gothique à cinq pans.

    Maître-autel en bois polychrome et doré encadré de deux anges agenouillés en bois doré.

    Tableau peint à l'huile sur toile représentant le Christ en croix.

     

    L'église du Grand Abergement

    L'église du Grand Abergement

    Vitraux du choeur.

     

    L'église du Grand Abergement

    Clef de voûte du choeur décoré d'une rosace.

     

    L'église du Grand Abergement

    Chapelle de la Vierge.

     

    L'église du Grand Abergement

    Christ en bois.

     

    L'église du Grand Abergement

    Fonts baptismaux sous la forme d'une petite cuve en coquille surmontée d'un globe et d'une croix.

     

    L'église du Grand Abergement

    Bénitier de forme octogonale orné d'une croix de Savoie encadrée de deux fausses fenêtres à remplages gothiques.

     

    L'église du Grand Abergement

    Tableau.

     

    L'église du Grand Abergement

    Vitrail.

     

    L'église du Grand Abergement

    Statue de Saint Amand en bois doré.

     

    L'église du Grand Abergement

    Statue de Saint Joseph en bois doré.

     

    L'église du Grand Abergement

    Statue de la Vierge à l'enfant XVIème siècle.


    2 commentaires
  • L'église Saint Martin présente une nef à trois travées flanquée de six chapelles latérales séparées par de solides piliers.

     

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

    Fonts baptismaux au socle en pierre orné d'une coquille.

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

     

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

     

    L'église de Songieu ( 2 )

     

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

    La chapelle Saint Clair concédée à la famille de Seyssel. 

    Le vitrail représente Saint Arthaud, fondateur de la Chartreuse d'Arvières.

     

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

     

    L'église de Songieu ( 2 )

    L'église de Songieu ( 2 )

     


    3 commentaires
  • Eglise Saint Martin, édifice de style gothique flamboyant.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

    Porche à 3 arches massives ogivales en cacaire blanc du pays avec ses deux arcades latérales qui s'enlèvent du mur de façade pour retomber sur des socles gothiques.

    L'église de Songieu ( 1 )

     

    Plus de photos ICI

     

    A l'entrée, un vaste bénitier rectangulaire en pierre dont la base est ornée d'hermine du XVIème siècle.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

     

    La chaire en pierre de 1672.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

     

    Le choeur à trois pans, auquel on accède par deux marches, est entouré de boiseries. Il est éclairé par un remarquable triplet de baies flamboyantes munies de vitraux.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

     

    L'église de Songieu ( 1 )

    Maître-autel en marbre de 1864.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

    L'église de Songieu ( 1 )

    L'église de Songieu ( 1 )

    Vitraux.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

    Les boiseries.

     

    L'église de Songieu ( 1 )

    L'église de Songieu ( 1 )

    Siège de célébrant daté de 1618 avec l'inscription EMCDS, inscrit à l'inventaire des monuments historiques.

     

    A demain pour la visite des chapelles latérales.


    2 commentaires
  • L'église Saint Romain se compose d'une nef centrale large et peu longue, de deux bas-côtés et d'un choeur développé s'ouvrant sur une abside à trois pans.

     

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Bénitier octogonal en pierre dont la cuve est séparée du socle par une cordelette sculptée.

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Clef de voûte.

     

     

    Le choeur, large et profond, se compose de deux travées voûtées d'ogives.

     

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

     Clefs de voûte.

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Maître-autel en bois polychrome.

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Statues de bois doré du XVIIIème siècle.

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Vitraux.

     

    Le bas-côté nord.

     

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

     Autel surmonté d'une statue en bois doré représentant une Vierge tenant une palme ( Sainte Philomène ).

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

     

    Le bas-côté sud.

     

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Autel en bois peint avec une Vierge à l'enfant en bois doré.

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Lavabo avec ressaut et accolade.

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    L'église d'Hotonnes ( 2 )

    Petit bénitier daté de 1327.

     


    3 commentaires
  •  

    L'imposant clocher-porche voûtés d'arêtes s'ouvre sur trois côtés.

    Au centre et au sud, on accède à l'église Saint Romain par un escalier de pierre.

    La tour carrée du clocher est surmontée d'une flèche.

     

    L'église d'Hotonnes ( 1 )

     

    L'église d'Hotonnes ( 1 )

     

    Le portail d'entrée daté 1752 est percé d'une petite niche en cul de four.

     

    L'église d'Hotonnes ( 1 )

     

    Contre le porche, la tombe du curé Montangerand mort en 1944, oeuvre du sculpteur Quentric.

     

    L'église d'Hotonnes ( 1 )

     

    Dans le mur sud, une pierre sculptée carrée comportant un blason orné de branches de serpolet faisant référence à la famille noble Serpol ( XVème et XVIème siècles ) et un quatrain à 8 pieds dont le 4ème pied " vient " gravé au centre est commun à chaque vers.

    " Mourir convient, c'est chose sûre

    Mais quand advient, selon nature

    La vie revient de pourriture

    Il en souvient à créature ".

     

    L'église d'Hotonnes ( 1 )

     

    Demain nous visiterons l'intérieur.

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique