• Le viaduc de Cheignieu-la-Balme

     

    Ouvrage de 1921 d'une longueur de 95 mètres comptant cinq piles dont les pierres ont été taillées sur place.

     

    Le viaduc de Cheignieu-la-Balme

     

    Le viaduc de Cheignieu-la-Balme


    1 commentaire
  • Fontaines à Cheignieu-la-Balme

     

    Fontaines à Cheignieu-la-Balme

     

    Fontaines à Cheignieu-la-Balme

    Fontaines à Cheignieu-la-Balme

     

    Fontaines à Cheignieu-la-Balme

    Stèle  d'une ancienne fontaine.


    3 commentaires
  • Mon cadeau de la Saint Valentin.

     

    24 heures photo ( 49 )

     

    C'est tout moi, ça !! 24 heures photo ( 49 )

     

    Pour voir les autres publications

     

    24 heures photo ( 49 )


    10 commentaires
  • " Sous l'aube d'un penchant bocage

    Emaillé d'un printemps de fleur

    Ou l'été, noirci de chaleurs

    Jamais n'outre perçait l'ombrage

    Le ruisseau sourdait d'un rocher

    Son onde allait à petits bonds

    Flottant par les menus sablons

    Qu'elle emportait hors de la source

    Ses bords en sièges rehaussés

    S'ouvraient en des lieux crevassés

    Caves comme artifice

    Sièges où les nymphes le soir

    Ce dit-on se venaient asseoir ... "

     

    Honoré d'Urfé - Le Sireine - 1597

     

    La cascade de Clairefontaine qu'Honoré d'Urfé appelait " la fontaine des Amours ".

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

    Le Sirène

     

     

    Merci à Emmanuelle de m'avoir fait découvrir ce poème.


    6 commentaires
  • Pour la communauté " Entre ombre et lumière ".

     

     Il lui disait : " Vois-tu, si tous deux nous pouvions,

    L'âme pleine de foi, le coeur plein de rayons,

    Ivres de douce extase et de mélancolie,

    Rompre les mille noeuds dont la ville nous lie ;

    Si nous pouvions quitter ce Paris triste et fou,

    Nous fuirions ; nous irions quelque part, n'importe où,

    Chercher loin des vains bruits, loin des haines jalouses,

    Un coin où nous aurions des arbres, des pelouses ;

    Une maison petite avec des fleurs, un peu

    De solitude, un peu de silence, un ciel bleu,

    La chanson d'un oiseau qui sur le toit se pose,

    De l'ombre ; - et quel besoin avons-nous d'autre chose ? "

     

    Victor Hugo

     

    Il lui disait : Vois-tu ...


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires