• Hommage aux bienfaiteurs de Peyrieu

    Hommage aux bienfaiteurs de Peyrieu

     

    " Il est plus doux de donner que recevoir ".

     Epicure.

     

    Nous voici le 1 février et nous nous retrouvons dans le salon de Patricia à déguster une bonne boisson et à grignoter des friandises. Aujourd'hui je vais vous raconter une histoire vraie et merveilleuse.

    Un ami, Patrick, habitant Peyrieu, connaissant ma passion pour le Bugey m'a prêté un livre nouvellement édité sur Peyrieu*, commune du Bugey. Peyrieu se situe à 10 km de Belley, sur la rive droite du Rhône. J'ai aimé lire l'histoire de ce village proche de chez moi. Le patrimoine, la vie d'avant, j'adore, vous le savez. Mais ce qui m'a le plus touchée, c'est l'histoire de ce couple américain qui a changé à tout jamais le visage de Peyrieu.

      

    John-Jacob Hoff, riche industriel américain d'origine alsacienne et son épouse, Grace Whitney-Hoff, riche américaine, invités pour les fêtes de Noël au château de Peyrieu par Georges Aboilard, tombent amoureux de la région du Bugey et surtout du château.

    En 1909, Grace Whitney-Hoff achète le château aux descendants de Georges Aboilard, décédé en 1908.

    En 1910, John et Grace Hoff deviennent Châtelain et Châtelaine de Peyrieu. Ils embellissent leur propriété qui devient une adresse incontournable pour les réceptions mondaines et un lieu d'accueil pour les plus démunis.

     

    Hommage aux bienfaiteurs de Peyrieu

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

     

    Grace Hoff achète ensuite beaucoup de propriétés, terrains, bois dans la commune. Elle donne un style alsacien aux bâtiments.

     

    Hommage aux bienfaiteurs de Peyrieu

    Début du XXème siècle.

     

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

    Ancienne poste.

     

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

     

    Hommage aux bienfaiteurs de Peyrieu

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

    Mairie-école autrefois et aujourd'hui.

     

    Les Châtelains deviennent les bienfaiteurs de Peyrieu et de tout le Bugey par leurs largesses, leurs soutiens, leurs aides aux soldats ( colis, aides financières, accueil au château de soldats blessés ... ), aux veuves et orphelins de guerre ... Grace est nommée Marraine du 133ème régiment d'Infanterie de Belley.

    En 1919, ils font ériger le premier monument aux morts de France, inauguré le 23 novembre 1919.

     

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

    Les bienfaiteurs de Peyrieu

    La grande guerre a fait 38 morts à Peyrieu sur 200 mobilisés.

     

    En 1925, Grace Hoff est décorée de la Légion d'honneur.

     

    Grace meurt en Suisse en décembre 1938 à l'âge de 76 ans. John s'éteint un an après à Peyrieu.

     

    A Peyrieu, les bienfaits, la générosité, la bonté de M et Mme Hoff ne sont pas oubliés et c'est avec beaucoup de respect que l'on évoque leurs implications dans le village.

     

    Je finirai cet hommage par la devise de Grace Whitney-Hoff

    " Laissez la lumière divine rayonner par delà votre âme et faire de votre vie un hymne magnifique ".

    Sans aucun doute, la magnifique Grace a été heureuse dans sa vie de donner aux plus démunis. 

     

    " On n'est jamais heureux que dans le bonheur qu'on donne. Donner, c'est recevoir ".

    Abbé Pierre.

     

    J'espère que vous serez nombreux à réagir à cette merveilleuse histoire.

     

    J'irai voir vos publications dans la soirée ou demain.

    Bises.

     

    * Peyrieu de 1800 à nos jours par le Réveil Patoisan Peyriolan dont sont tirées cette histoire vraie et la photo du couple Hoff.

     

    « Montluel ( 5 )La place du village : Rencontres de sport et de coeur à Belley »

  • Commentaires

    17
    doudou
    Mercredi 12 Octobre 2016 à 21:00

    bonjour

    je cherche des éléments concernant un domaine à prémeyzel ou la famille hoff aurait habitée.

    quelqu'un aurait'il des informations à me fournir à ce sujet ?

    le lieu s'appelle le moulin du touvet .

    merci d'avance à tous ceux qui pourraient m'en apprendre sur ce lieu

    bien à vous 

    Brice

    16
    SUEUR serge
    Samedi 23 Avril 2016 à 18:08

    Bonjour à tous. Je rédige une revue sur la présence de plus de 100 000 soldats américains permissionnaires à Aix-les-bains en 1918 et 1919. Sur le livre : The leave Areas American expeditionary forces 1918-1919 de F. S. Edmonds, sont cités Grace Whitney et John Jacob Hoff. Ils étaient souvent à Aix pour rencontrer les doughboys. Au début, février et mars 1918, ceux qui n'avaient pas 10$, devaient retourner au front... Les Hoff et des amis américains donnaient en douce de l'argent à ces pauvres soldats qui arrivaient with worn dirty clothing, fatigués par 28 h de train, affamés....
    Les doughboys qui souhaitaient partir en randonnée chercher la pass of Hannibal, étaient parfois invités au Chateau de Peyrieu par les Hoff.

     

    Si certains d'entre vous possèdent des archives sur cette période, je suis preneur

    cordialement

    serge SUEUR

    06 84 71 20 69

    15
    Samedi 13 Février 2016 à 09:52
    marine D

    Une belle famille qui a su se faire apprécier et faire actes de générosité !

    Donner, l'Abbé Pierre a su mettre ce mot en pratique, on ne l'oublie pas ! Merci Nathalie pour ce bel article

    Bises

    14
    Vendredi 5 Février 2016 à 09:35

    merci de nous offrir ce si beau billet hommage à ce couple formidable plein de bonté et de gentillesse

    leur histoire est passionnante et tellement émouvante

    l'école est encore plus belle maitnenant qu'avant

    gros bisous

    patricia

    13
    Mercredi 3 Février 2016 à 19:08

    Une bien belle histoire de ce couple qui voulait partager leur amour pour ce village !

    Bonne soirée à toi

    12
    Mercredi 3 Février 2016 à 10:35

    Belle rénovation de la mairie-école !

    Il continue à faire moche ici ; bon mercredi quand même !

    11
    Mardi 2 Février 2016 à 13:34

    Bonjour Nathie

    Merci pour cette belle découverte historique

    J'ai bien voyagé sur ce papotage

    Bisous et belle journée

    Frieda

    10
    Lundi 1er Février 2016 à 22:23

    très belle histoire, c'est un magnifique patrimoine et la mémoire de ces bienfaiteurs est à préserver!

    bonne soirée

    danièle

    9
    Lundi 1er Février 2016 à 20:54

    Oui Nathalie , c'est une belle histoire qui fait plaisir de voir qu'il y a des personnes généreuses et qui aiment donner , partager  pour le bonheur des autres ..

    De belles âmes !!

    Bonnes soirée Nathalie , bises !

    8
    ida
    Lundi 1er Février 2016 à 19:14

    Bonsoir

    Je partage avec plaisir ces belles photos de notre village de Peyrieu.

    Cordialement

    idacool

     

    7
    Lundi 1er Février 2016 à 18:47

    Que de bonté et d'altruisme chez ces personnes, c'est si rare, bises

    6
    Lundi 1er Février 2016 à 18:16

    beaucoup de charme pour ce château - un bienfait pour la commune et la région que ce couple d'américains amoureux de la France et si généreux

    5
    Lundi 1er Février 2016 à 18:09

    Une merveilleuse histoire que tu nous racontes là et des mots magnifiques tellement plein de sagesse et bon sens .... cool

    Très bel article, bonne soirée à toi et amicales bises de Christiane

    4
    Lundi 1er Février 2016 à 14:56

    Une bien belle histoire en effet qui mérite d'être contée.

    Bel après-midi.

    Bernard

    3
    Lundi 1er Février 2016 à 11:17

    Ah nous devons beaucoup aux américains, bienfaiteurs en tout genre pour le patrimoine français. Il faut dire qu'ils n'ont pas en Amérique de patrimoine aussi ancien que le nôtre. Versailles leur doit beaucoup à ces donateurs américains. L'école est bien conservée, je dirai même plus belle maintenant. Bisous belle journée à vous deux. EVELYNE

    2
    Lundi 1er Février 2016 à 09:54

    Bravo pour ce beau reportage, Peyrieu vaut le détour et connaître son histoire est vraiment intéressant... merci à eux pour ce beau patrimoine !

    1
    Lundi 1er Février 2016 à 01:09

    Merci et bravo Nathie, comme toi , j'adore la région et je suis friande de tous ces histoires. Peux-tu me dire où je peux me procurer ce livre, j'ai déjà tous ceux des environs. Avant de déménager à Artemare, depuis ma Picardie  natale j'avais déjà acheté le gros livre d'Artemare.

    Merci et bonne semaine.

    manouedith

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :