• Pour ma première participation à la communauté " safran et paprika ".

     

    Blainville sur Mer

     

    Coucher de soleil à Blainville sur Mer ( Manche ) photographié par mon fils, Thomas.

     

     

    Soleils couchants.

     

    Une aube affaiblie
    Verse par les champs
    La mélancolie
    Des soleils couchants.
    La mélancolie
    Berce de doux chants
    Mon coeur qui s'oublie
    Aux soleils couchants.
    Et d'étranges rêves
    Comme des soleils
    Couchants sur les grèves,
    Fantômes vermeils,
    Défilent sans trêves,
    Défilent, pareils
    À des grands soleils
    Couchants sur les grèves.

    Paul Verlaine (Poèmes saturniens).

     

    Couchers de soleil en Gironde lors de notre séjour en août 2010.

     

     

     

    Andernos les Bains

     

    Andernos les Bains.

     

    Le Moulleau

     

    Le Moulleau .

     


    7 commentaires
  • Quelle idée biscornue que " le casse tête " de cette semaine !

    Soit, je ne m’avoue pas vaincue pour autant et vous présente un carré biscornu.

     

    100 0980

     

    Losange.

     

    Un carré fatigué

    Qui s’est laissé tirer

      

    Par ses deux angles préférés,

    Lourds des secrets.

      

    Losange maintenant,

    Il n’en finira plus

    De comparer ses angles.

     

    - S’il allait regretter

    L’ancienne préférence ?

     

    Guillevic. Euclidiennes.

     

     


    1 commentaire
  • Imaginons

    le temps que met l’eau à couler de ta main

    le temps que met le coq à crier le soleil

    le temps que l’araignée dévore un peu la mouche

    le temps que la rafale arrache quelques tentes

    le temps de ramener près de moi tes genoux

    le temps pour nos regards de se dire d’amours

    Imaginons ce qu’on fera

    de tout ce temps.

     

     Eugène Guillevic.

     

     

     

    100 0522-copie-1

     

    Horloge de l'Office de Tourisme de Belley.


    1 commentaire
  • Du silence

     

     

                                                      Je sens que le lac

     Doit vivre son eau

     

    Comme je vis le silence

    Dans mon royaume

     

    Qu’il se possède lui aussi

    Au long des heures,

     

    Mais lui, sait-il

    Qu’il a été mon maître

     

    Dans l’art d’écouter le temps

    Au sein du silence ?

     

    Eugène Guillevic, Possibles futurs.

    

    100 0976


    2 commentaires
  • Le matin

     

     

                                                              Au matin

     Les branches

     

    Cherchent à se tendre plus

    Vers l’horizon.

     

    Eugène Guillevic, Possibles futurs.

     

    100 0975

    

    


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique